BERTIN Alexandre

Trois fruits

 

La Grappe de Raisin Rouge

Avec les lèvres, j’effleure le grain suspendu.

Vision romaine. Décadence : manger couché.

Charger, aspirer, mouvement violent, arracher en faisant pivoter la tête.

Il s’agit là d’une mutilation.

Un instant de puissance. Mépris.

Je presse le fruit entre langue et palais.

Les dents au vestiaire.

Cracher le désagréable, négliger le reste.

Uniquement l’expérience du mou.

Du tiède

En société, ¡e retire les grains du bout des doigts.

Toucher un sein.

 

La Fraise

Une atrocité.

Peut-être un cœur malade. Un organe.

Dépasser le relief.

Toucher au sexe, fermer les yeux.

Je fais abstraction de la consistance

pour ne me concentrer que sur le goût.

Mémoriser la fraise.

Mesurer la faiblesse du cerveau.

Je suis incapable d’appréhender.

Bubon.

 

Le Litchi

D’abord une peau rugueuse. La coquille d’un œuf

sur la défensive.

Puis, déshabiller le fruit, sans l‘écorcher.

Sans effusion.

Sous-vêtement de coton.

Je caresse du bout des doigts.

Prélude.

La chair que je devine. La sève Un tissu tendu.

Un slip qui glisse.

Je mords le fruit.

 

Ces textes sont d’abord parus sur www.incertainregard.fr, site créé par le poète Hervé Martin en 2002. Ce site contient les écrits parus dans la revue de 1997 à 2015.
La municipalité devient l’éditrice d’incertain regard en 2015, avec une nouvelle adresse : www.incertainregard.com
Les textes ont été reproduits à l’identique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *