GUILLARD Patrick

incertain regard – N° 17 – Hiver 2018

La grande compote

Il glisse, slisse et s’énerclis
Des épluchures
De pommes rouges blancs verrailles.
Il glisse, le couteau,
File sur la chair tendre ou croquante des fruits d’Eve.
La petite lame qu’use le fil des ans, se fond
Bien dans la poigne de la matrone qui
Tourne, dévisse la pelure. Pelure qui s’allonge
En simple tourbillon, spirale ininterrompue sur le journal.
Impacts, taches, tavelures marronnasses sautent d’un geste chirurgical sous le
bistouri rapide.
Le tas diminue
Le tas n’est plus
le journal a rempli son office
Dans la marmite de mon ventre est un grand secret
Mégères alentours qui pleurez dans vos mouchoirs
Jamais n’égalerez
Le secret de cette compote divine.