GUILLARD Patrick

incertain regard -N°18 – Eté 2019

Note de lecture

Paroles de paix, recueillies et présentées par Bernard Clavel, Albin Michel, 2003

Ce matin en ouvrant la fenêtre les pies effectuaient un ballet incessant devant le cerisier. J’ai voulu commencer cette journée tranquillement et en paix. Plutôt que d’être assailli par les nouvelles alarmistes de la radio j’ai ouvert ce petit livre : Paroles de paix.

On croque ce recueil très rapidement, d’ailleurs il fait partie de la collection Albin Michel Jeunesse. Le livre est donc petit, les extraits courts mais ils permettent de laisser sa pensée flotter sur ces paroles. Réfléchir, poser des mots sur les maux des hommes, afin de ne pas être passif, car la réflexion est déjà une action. Action en pensée, expérience de pensée qui permet d’anticiper des situations à venir avec des arguments, des outils pour au moins ne pas se laisser envahir par des discours convenus.

Une façon de voir notre monde autrement.

Et surtout, si la “promenade” littéraire plait, les sources des textes sont citées à la fin du livre. Un peu plus d’une page de renvoi permet au lecteur d’approfondir sa réflexion, de se poser dans ce monde où chaque journal télévisé vous impose sa dose de violence ; comme si entre les hommes il n’y avait que venin.
Pour cultiver un peu la paix. On ne présente plus Bernard Clavel.