LEYZIEUX Gérard

incertain regard – N°15 – Novembre 2017

Acharnement du temps
T’étendent les heures
Intrusion en ton souffle
S’y élancent les rondeurs du vide
T’y malaxer l’écho des houles
À l’unisson du devenir
Sous le balancement d’échanges

……………………

Dans la rougeur fugitive
Ta force en vol diffus
Quelques bruits, fracassements
Matière change de clameur
Sous ton œil qui choisit le silence

……………………

Au grisâtre du matin
Brume de feu s’effile
Traversée du paysage
Les mots s’y lisent
Aux saisons engrangées
Un pas de plus vers la couleur

……………………

S’éteint le fanal au matinal soleil
Brise la nuit de sa flamme
Et puise en la mémoire qu’il avale
L’histoire. Analyse la percée des secrets
S’éteint le fanal au rivage du temps
Étale la nuit dans ses feux
Et rivalise brillamment avec des émois humains