RENAULT Christelle

Christelle Renault

 

 

Je m’engage dans une lutte contre les puits venteux
Un cactus violemment se ride
Je m’engage vers un intervalle imparfait
Je m’engage encombrée de pressentiments

Je joue avec des éclats de temps
quelques loupiotes
Je joue jusqu’à ce que mes yeux
suintent de vieillesse

 

 

 

Derrière la cheminée affreuse
Règne un cheveu d’or
Nagent des polystyrènes qui obstruent le passage

Sourcil en feu
Entrailles du vide

La parcelle de tisane qui encombre l’espace s’allonge

 

 

 

 

 

 

 

Ballet de rhinocéros
Lions d’apparat
La faune s’énerve
Débute un bal démentiel
Où voltigeurs
Dans la chaleur
Se démènent

Un puma tropical gronde au loin

 

 

Un plongeon intense au milieu d’eaux poissonneuses
Quelques griffes s’envolent
Des becs se brisent, perdent leur sens, leur couleur
Je demeure inerte face aux caprices du vitriol
Inerte face au vitriol qui crépite

 

________

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *